L’Histoire Alfa Romeo, épisode 7 : Alfa Romeo 33 Stradale et Alfa Romeo Carabo.

Les jumelles

Conçues sur la même plateforme

Les 33 Stradale et Carabo n’auraient pas pu être plus différentes. L’une toute en courbes et tensions et l’autre, toute en lignes et en angles. L’architecture technique, commune aux deux modèles, est le fruit de 50 années d’expérience Alfa Romeo en compétition automobile. La planification rigoureuse, l’ingéniosité, ainsi que l’expertise et l’audace dans la sélection des matériaux ont donné naissance à un style alliant innovation technologique et créativité.

 

Le désir de rivaliser

En 1964, Giuseppe Luraghi estime qu’il est temps de se remettre en piste, marquant ainsi le début du projet 33. Luraghi demande alors à son équipe de concevoir une voiture capable de prendre part aux meilleures compétitions du moment, afin de s’assurer le succès auprès du public et des médias. Deux ans plus tard, la première 33 enchaîne immédiatement les victoires sur les circuits les plus prestigieux, notamment lors du Championnat du Monde des Marques, de 1975 et 1977.

 

La 33 Stradale, de la piste à la route

Lorsqu’Alfa Romeo décide de produire un petit nombre de 33 à destination des particuliers, un petit relooking s’impose pour adapter son caractère sportif à la route.  Scaglione a mis toute son expertise technique et son audace créative dans la conception de la 33 Stradale, créant ainsi un chef-d’œuvre où le style novateur se mêle à la perfection aux qualités aérodynamiques et techniques. La voiture est dévoilée à Monza, lors du Grand Prix d’Italie de 1967. À l’époque, il s’agit de la voiture de sport la plus chère sur le marché et seuls douze modèles seront conçus avec la carrosserie Scaglione.

 

Carabo, la voiture-vaisseau spatial

La quête en matière d’innovation et de style a également poussé Alfa Romeo à explorer d’autres pistes. C’est ainsi qu’en 1968, une « voiture de rêve » est présentée au Mondial de l’Automobile à Paris, représentant l’évolution parfaite de cette vision : la Carabo, conçue par Marcelle Gandini.

Cette voiture se base sur la même mécanique que la 33 Stradale. La hauteur reste la même, mais les lignes arrondies disparaissent complètement. Tout dans la Carabo est clairement découpé, de la conception en pointe aux portes « ciseaux ». Le nom de Carabo quant à lui est inspiré de la carabus auraus, une coccinelle aux couleurs vives et métalliques. Les mêmes teintes sont utilisées pour la carrosserie : du vert luminescent enrichi de détails orange. Depuis lors, Alfa Romeo commence à porter une attention particulière aux couleurs extravagantes et aux techniques de peinture spéciales, afin de mette encore plus en évidence le caractère unique de la marque.